Accueil > écologie > energie

Une maison écologique à économie d'énergie

Près de la moitié des émissions de CO2 sont issues des habitations. Il est donc urgent de développer les maisons écologiques moins gourmandes en énergie. Parmi elles, la maison passive est un concept intéressant mais qui a du mal à s'imposer en raison du coût élevé des matériaux de haute performance. Cependant la prochaine réglementation thermique RT2020 permettra de tendre vers des bâtiments à énergie positive.

L'isolation : Avant de vouloir changer de système de chauffage, l'isolation est l'action qui aura le plus d'impact sur les économies d'énergie. Une bonne isolation permet de conserver la chaleur pendant les périodes de chauffage et de conserver la fraîcheur en été.
Pensez aux nouveaux matériaux d'isolation : laine de mouton, liège, laine de chanvre... Ces matériaux ont l'avantage de ne pas être toxiques (ce qui n'est pas le cas des laines de verre et de roche). Pour comparer l'efficacité d'un isolant, il suffit de comparer son coefficient de conductivité thermique. Plus il bas, plus le matériau est isolant. Le coefficient de résistance thermique est également employé. Il faut alors qu'il soit le plus élevé possible.
Outre l'isolation des murs et combles, optez pour des portes et des fenêtres à faible coefficient thermique.

Maison écologique

Les solutions pour une maison écologique

Le chauffage : de nouvelles technologies permettent de se chauffer plus efficacement que par le passé. La pompe à chaleur qui capte la chaleur dans le sol (géothermie, puits canadien), les chaudières à condensation, le chauffage au bois sont en plein essor avec une très bonne efficacité de chauffage. Les radiateurs à inertie remplacent avantageusement les convecteurs en offrant une chaleur douce et en diminuant la consommation électrique.

L'économie d'eau : l'eau est une denrée de plus en plus rare et chère. Pour diminuer la consommation d'eau pensez à la cuve de récupération de l'eau soit enterrée, soit placée sous les gouttières, aux économiseurs d'eau sur les robinets, aux toilettes sèches...

Les différentes nomenclatures d'habitations écologiques.

La maison bioclimatique : sa construction est réfléchie de façon à s'adapter au mieux à l'environnement. Murs épais au nord, grandes ouvertures au sud, zones tampons au sein de la maison grâce à une disposition étudiée des pièces...la maison bioclimatique s'adapte au climat !

La maison basse consommation : Elle est qualifiée de basse consommation si sa consommation est inférieure à 50 kWh/m²/an. L'utilisation d'isolants entre autre permet d'arriver à ce résultat.

La maison à énergie positive : C'est une maison qui consomme moins d'énergie que celle qu'elle produit. L'installation de panneaux photovoltaïques ou d'éolienne permet d'atteindre les objectifs.

Les aides pour la rénovation

La principale priorité dans le cadre d'une rénovation écologique d'un appartement ou d'une maison est l'isolation et notamment l'isolation extérieure et l'isolation des ponts thermiques.
Les ponts thermiques sont tous les endroits où il y a une discontinuité des matériaux : angle mur/plancher, fenêtres...
L'isolation d'une maison s'effectue de préférence de l'extérieur (contrairement à ce qu'il se faisait auparavant). La chaleur est conservée à l'intérieur de l'habitation et emmagasinée dans les murs.

Le gouvernement multiplie les aides pour inciter les français à améliorer leur habitat :crédits d'impôts et éco-prêt sont les principales mesures.
L'éco-prêt est attribué pour l'amélioration des résidences principales construites avant le 1er janvier 1990. Son montant maximal est de 30 000 €, remboursable sur 10 ans.
Des aides peuvent également être attribuées par l'agence nationale de l'habitat (Anah) après étude du dossier.

Eco-prêt à taux zéro

La plupart des habitations sont très gourmandes en énergie et émettent une grande partie des gaz à effet de serre : 23% des émissions nationales selon le ministère de l'écologie.
L'éco-prêt a été mis en place pour permettre d'effectuer des travaux de rénovation pour diminuer la consommation énergétique des habitations. Son montant est de 30 000 euros remboursable sur 10 ans.

Il concerne :
- les propriétaires occupant
- les bailleurs ou en sociétés civiles pour une habitation construite avant le 1er janvier 1990 et destinée à un usage de résidence principale
- les copropriétés

Pour bénéficier de ce prêt, il faut effectuer plusieurs types de travaux dans au moins 2 catégories.
Les catégories de travaux permettant d'obtenir le taux zero

- isolation performante de la toiture
- isolation performante des murs donnant sur l'extérieur
- isolation performante des fenêtres et portes donnant sur l'extérieur
- installation ou remplacement d'un chauffage ou d'une production d'eau chaude sanitaire
- installation d'un chauffage utilisant les énergies renouvelables
- installation d'une production d'eau chaude sanitaire utilisant les énergies renouvelables.

Les travaux doivent impérativement être effectués par un professionnel.
Informations complémentaires

- le logement doit être une résidence principale construite avant le 1er janvier 1990
- la plupart des banques ont signés une convention avec l'état

Pinterest

Mise à jour : 6-5-2016 - Référence : 229

Maison écologique
Auteur : Saint-Thibault des Vignes
Publication - Zonedevie.com
Conditions générales et confidentialité | Contact | Bibliographie | Avertissement | Plan | Zonedevie.com © 2008 - 2019