Accueil > santé > allergie

Allergies aux bijoux contenant du nickel

La plupart des allergies dues à des bijoux fantaisies ou des objets métalliques en contact avec la peau est le plus souvent liées à la présence de nickel. D'autres métaux tels que le cobalt ou le chrome peuvent également être allergènes. Une étude (1) de 2014 a conclu que des dermatites de contact peuvent également être provoquées par ces métaux présents dans les téléphones portables.
Le nickel est de couleur argenté et à l'aspect métallique. Il est classé catégorie 1 pour la sensibilisation cutanée et est susceptible d'être cancérogène. Pour les non chimistes, la catégorie 1 est la plus élevée de la classification. Cela semble inquiétant mais il faut toutefois prendre en compte le relargage qui est particulièrement faible et limite ainsi les risques.
Les principales manifestations de l'allergie sont l'apparition de démangeaisons et de rougeurs sur la peau en contact avec le bijou. Principalement employé dans certains alliages de bijoux fantaisie, il entre également dans la composition de l'or blanc mais aussi dans les pièces de 1 et 2 euros.

Risque d'allergie au nickel

En cas d'allergie

Le plus simple est de vérifier auprès du vendeur l'absence de ce métal dans sa composition.
Toutefois une astuce pour les personnes allergiques aux bijoux consiste à passer une couche de vernis à ongle incolore sur les zones en contact avec la peau. Il existe d'ailleurs des vernis vendus en pharmacie spécialement conçus pour être en contact avec la peau. L'application doit être renouvelée fréquemment pour que l'astuce soit efficace.

Au niveau de la réglementation

L'arrêté du 18 juillet 2000 modifié par un arrêté du 04 août 2005 réglemente le taux de nickel dans certains produits « destinés à entrer en contact direct et prolongé avec la peau ».Cela concerne les boucles d'oreilles, les colliers, les bracelets et chaînes pour poignets et chevilles, les bagues, les boîtiers, les bracelets et fermoirs de montre, les boutons à rivets, les boucles, les rivets, les fermetures à glissière et les marques de métal utilisés dans les vêtements.
Le relargage du nickel de ces produits entrant en contact direct et prolongé avec la peau ne doit pas dépasser 0,5 mg/cm2/semaine (0,2 mg/cm2/semaine pour les parures de piercing).

Sont exclus de la liste et pourtant potentiellement riche en nickel, les branches de lunettes, les clés, les pièces de monnaies, les poignées et les outils.

(1) : Mobile Phone Dermatitis in children and adults : A review of the Literature, pediatric allergy, immunology, and Pulmonology.

Pinterest

Mise à jour : 4-4-2016 - Référence : 128

Risque d'allergie au nickel
Auteur : Saint-Thibault des Vignes
Publication - Zonedevie.com