Accueil > écologie > energie

Géothermie pour les habitations (énergie renouvelable)

Plus en s'enfonce dans l'écorce terrestre, plus la température monte. Les nappes phréatiques présentes en profondeur sont chaudes. La géothermie récupère la chaleur de ces nappes phréatiques souterraines : l'eau chaude permet de réchauffer, à l'aide d'un échangeur de chaleur, l'eau du circuit de chauffage des habitations. Le bassin parisien, l'aquitaine et la région Rhodanienne sont des zones privilégiées grâce à de grandes nappes phréatiques exploitables.
A noter que les installations géothermiques ouvrent des droits aux crédits d'impôt, ce qui rend la géothermie attirante malgré un coût d'installation relativement important.

On distingue les différents types de géothermie en fonction de la température de l'eau chaude des nappes phréatiques.
- à moins de 30 °C : géothermie très basse température
- Entre 30 et 90°C on parle de géothermie basse énergie : elle est idéale pour le chauffage des habitations
- Entre 90 et 300°C, c'est la géothermie moyenne et haute énergie. Elle permet la production d'électricité. La température augmente de 2°C tous les 90 mètres environ. Les centrales basées sur ce principe offrent un très bon rendement lorsqu'elles sont placées sur des points chauds (généralement près des zones sismiques !). Pour produire de l'électricité, de l'eau est injectée dans la roche qui est transformée en vapeur au contact de la chaleur de la roche. La vapeur est ensuite utilisée pour faire tourner les turbines de la centrale.

Orifices de ventilation géothermiques

Géothermie très basse température

C'est la plus courante car plus facile à mettre œuvre à condition d'avoir assez de terrain pour l'installer. Le principe consiste à enterrer un serpentin à environ 80 cm de profondeur dans lequel circule un fluide frigorigène. Le choix de l'efficacité et donc des performances la pompe à chaleur est primordial. Il peut être comparé grâce au COP (coefficient de performance) de chaque appareil. La géothermie à captage horizontal nécessite une surface de terrain d'environ 1,2 à 1,6 la surface à chauffer. Le captage vertical, bien qu'il soit plus couteux est envisageable si le terrain disponible est de plus petite taille.

Crédit d'impôt

L'installation d'une PAC est éligible au crédit d'impôt. En 2015, les pompes à chaleur géothermiques destinées à la production de chaleur ou d'eau chaude sanitaire bénéficient d'un crédit d'impôt de 30%. Pour en bénéficier, ces installations doivent avoir un coefficient de performance énergétique supérieur ou égale à 3,4. Le montant de des dépenses est également plafonné (16 000 € pour un couple en 2015). Renseignez-vous auprès de l'installateur pour connaître précisément le montant des aides auxquelles vous avez droit.

Pinterest

Mise à jour : 8-4-2016 - Référence : 131