Accueil > économie > argent

Acomptes ou arrhes, que choisir ?

Lorsque l'on effectue un paiement comptant (en opposition à un paiement à crédit), le vendeur peut exiger un acompte ou des arrhes afin de réserver le bien ou la prestation achetés afin de s'assurer que la vente aura bien lieu. Cela peut être pour l'achat d'une voiture, d'un canapé mais aussi un séjour en vacances, etc...
Derrière ces termes, se cache un engagement différent pour le vendeur et l'acquéreur qu'il est préférable de connaitre avant la signature. Quelques précautions valent mieux que de perdre des euros !

Le versement d'un acompte vous engage à acheter l'article ou la prestation que vous avez réservé. Vous avez la possibilité de récupérer l'acompte uniquement si le vendeur ne peut vous procurer votre bien. Vous pouvez également dans ce cas demander des dommages et intérêts. Nous vous conseillons de ne jamais vers plus de 10% du montant total de la prestation ou du prix de le l'achat.

Les arrhes sont plus souples que l'acompte et elles sont à privilégier lors d'un achat. En effet, vous avez la possibilité dans ce cas d'annuler la vente ou la commande. Cependant vous perdez la somme versée.
Si le vendeur se rétracte, il devra vous verser le double des arrhes.
Même si l’acompte vous demandé par le commerçant, ce qui est généralement ce qui est proposé, essayez de négocier de lui verser des arrhes à la place.

Paiement de 10% en garantie

A retenir

- Ne jamais verser plus de 10% du prix lors d'une réservation ou d'un paiement.
- L’acompte vous engage à payer la totalité du prix d'achat même si vous vous rétractez
- Lors de l'acompte, le vendeur peut demander des dommages et intérêts si vous vous rétractez.
- Vous récupérez 2 fois les arrhes si le vendeur annule la vente.
- Vous perdez les arrhes si vous vous rétractez mais vous avez la possibilité d'annuler la vente
- Le solde est généralement à payer à la livraison du bien commandé.


Pinterest

Mise à jour : 8-4-2016 - Référence : 70