Accueil > art et culture > livre

Next - roman de Michael Crichton

Un livre qu'il est assez difficile à résumer car les différentes histoires servent de point d'appui pour une réflexion sur les manipulations génétiques et les problèmes d'éthique qu'elles engendrent. John Burnett a des cellules au patrimoine génétique plus qu'intéressant au point que la société Biogen achète la lignée cellulaire. Bataille de dépôts de brevet des différents gènes du génome qui semblent-il contrôlent la totalité de notre comportement. Des cellules qui n'appartiennent pas à une personne mais à une société qui considère que les cellules des descendants lui appartiennent aussi...

Notre avis : Un mélange d'histoires se recoupant plus ou moins ayant comme fil conducteur, les manipulations génétiques. Du perroquet qui parle à l'orang-outan mi-homme mi-singe, on se perd rapidement dans les méandres de l'histoire. Trop de personnages qui n'apportent pas grand-chose à l'histoire rendent le roman assez indigeste. On oublie rapidement qui est qui, ce qui rend la lecture pénible. Bref un roman difficile à terminer pour une fin dans la lignée du roman, décevante.
D'autres romans de Michael Crichton sont bien plus intéressants à lire à notre avis comme les prisonniers du temps.
Notre note : 7/20

Couverture du roman Next de Crichton

Prologue

Vasco Borden tira sur le revers de son veston et arrangea sa cravate en suivant le couloir recouvert d'une épaisse moquette. Il n'avait pas l'habitude de porter un complet, même celui-ci, marine, qu'il avait fait exécuter sur mesure pour masquer sa puissante musculature. Vasco était costaud, un mètre quatre-vingt-douze pour cent huit kilos, un gabarit de footballer. Âgé de quarante-neuf ans, détective privé de son état, il était spécialisé dans la recherche de fugitifs. L'homme qu'il filait, trente ans, le crâne dégarni, chercheur à MicroProteonomics, à Cambridge, Massachusetts, se dirigeait vars la salle de conférences.
Le congrès Bio Change 2006, dont le slogan optimiste était "C'est pour aujourd'hui !", se tenait à l'hôtel Venetian, à Las Vegas. Les deux mile participants représentaient tous ceux qui travaillaient dans le secteur de la biotechnologie, y compris les investisseurs, les directeurs des ressources humaines qui engageaient les scientifiques, les responsables de transfert technologiques, les P-DG, les avocats spécialistes de la propriété intellectuelle. D'une manière ou d'une autre, la quasi-totalité des entreprises de biotechnologie américaines était représentée.

Chapitre 18

C'était sa manière à lui de se détendre, mais comment expliquer cela aux autres? Un homme seul devait se montrer prudent. Voilà pourquoi Brad Gordon apportait toujours son assistant personnel et son téléphone portable quand il venait s'asseoir dans les gradins. Il faisait semblant d'envoyer des messages et de parler au téléphone, comme un père occupé. Ou bien un oncle. Et il n'était pas tout le temps là, juste une ou deux fois par semaine, pendant la saison de football. Quand il avait un moment devant lui.
Sous le soleil éclatant, les filles en short et chaussettes hautes étaient ravissantes. Des collégiennes d'un douzaine d'années aux jambes encore enfantines et aux seins à peine formés qui se soulevaient imperceptiblement quand elles couraient. Certaines avaient déjà des formes de femmes mais la plupart conservaient une émouvante grâce juvénile. pas encore de vraies femmes, déjà plus des petites filles. Un innocence préservée pour quelque temps encore.

Pinterest

Mise à jour : 1-4-2016 - Référence : 521

Couverture du roman Next de Crichton
Auteur : Saint-Thibault des Vignes
Publication - Zonedevie.com
Conditions générales et confidentialité | Contact | Bibliographie | Avertissement | Plan | Zonedevie.com © 2008 - 2019